Les élus socialistes d'Epinay demandent le retrait de la réforme des collectivités territoriales

Publié le par Jérémie Almosni

Déclaration de Jérémie Almosni, conseiller municipal, secrétaire de la section PS d’Epinay-sous-Sénart, lors du conseil municipal du 16 novembre 2009, dans le cadre de la présentation de la motion demandant le retrait de la réforme des collectivités territoriales.

  

Le président de la République s’est exprimé le 20 octobre sur la réforme de l’organisation des collectivités territoriales. Derrière ce projet, se cache en réalité une attaque en règle contre les collectivités de proximité et leur indépendance financière au nom d’une prétendue simplification administrative. C’est une remise en cause de la décentralisation, principe qui est cher aux socialistes et qui a montré toute son efficacité sur le terrain.

 

Avec la suppression de la taxe professionnelle, la réforme des collectivités territoriales et la création des conseillers territoriaux, c’est une véritable machine de guerre contre les collectivités territoriales que la Droite est en train de mettre en place.

 

Les socialistes ne peuvent pas accepter ces projets qui vont durablement pénaliser les Français et tout particulièrement les Spinoliens.  

 

Au moment où s’engagent les débats parlementaires, les collectivités ont le devoir d’exprimer leurs inquiétudes et de dire clairement leur opposition à des réformes qui s’attaquent à la réalité de nos territoires, de leurs habitants et leurs représentants.

 

Parce que nous sommes contre le fondement de cette réforme, parce que nous sommes pour la poursuite de la décentralisation, nous, élus du groupe socialistes et républicains, nous soumettons au vote du conseil municipal une motion qui devrait faire consensus.

 

Il est important de faire entendre au Président de la République française et à l’ensemble du gouvernement que les élus locaux souhaitent être consultés sur la question de la réforme de l’organisation territoriale, inacceptable en l’état.

Lire la déclaration complète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article