La Ville d'Epinay se mobilise contre la suppression de 3 postes d'enseignants au lycée Maurice Eliot

Publié le par Jeremie Almosni

Motion adoptée par le Conseil Municipal d’Epinay-sous-Sénart le jeudi 18 février 2010.

 

La commune d’Epinay-sous-Sénart, à l’instar de nombreuses collectivités, s’implique aux côtés des établissements scolaires implantés sur son territoire afin de participer, dans le cadre de ses compétences, à la réussite éducative des élèves.

 

L’accompagnement de la ville est d’autant plus important et légitime que ses écoles, collège et lycée sont tous classés en Zone d’Education Prioritaire.

 

Le lycée Maurice Eliot d’Epinay-sous-Sénart compte près de 400 élèves cette année et cet effectif sera au moins équivalent à la rentrée scolaire prochaine.

 

Or, il a été annoncé aux membres du conseil d’administration réuni le 16 février dernier que la Dotation Horaire Globale pour l’année scolaire 2010-2011serait fortement réduite.

 

Cette mesure arbitraire, si elle venait à s’appliquer, s’opposerait à la juste attente de la communauté scolaire de disposer de conditions d’études décentes ; en effet le lycée Maurice Eliot scolarise des élèves qui peuvent connaître des difficultés sociales et d’apprentissage.

 

Si la DHG baissait cela emporterait comme conséquences immédiates un effectif moyen par classe de 35 élèves contre 30 actuellement et la suppression d’au moins trois postes d’enseignants.

 

Il est à noter que les mesures inégalitaires et injustes imposées sans justifications ni consultation des communautés éducatives s’inscrivent dans la politique globale du gouvernement de casse des services publics en général et celui de l’enseignement en particulier.

 

Cette année verra ainsi la suppression du 100 000ème poste d’adulte dans un établissement scolaire français.

 

C’est pourquoi, le conseil municipal de la commune d’Epinay-sous-Sénart réuni le 18 février 2010 :

  • Manifeste son opposition au mouvement global de réduction des dotations horaires globales qui touche aujourd’hui le lycée Maurice Eliot.
  • S’oppose à la suppression de trois postes d’enseignants à la rentrée scolaire 2010-2011.
  • Mandate son maire pour porter à l’académie de Versailles la présente motion.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maury 19/02/2010 18:21


Nous sommes de tout coeur avec vous pour la défense du service public.
" chaque fois qu'on ferme une école on ouvre une prison "