Contre la privatisation de la Poste, la mobilisation continue

Publié le par Jeremie Almosni

La votation citoyenne contre la privatisation de la Poste a été un formidable succès.

A Epinay, pour la seule journée du 3 octobre, les socialistes spinoliens ont recueillis plus de 500 signatures.

Et le gouvernement l’a bien compris, si l’on en juge par les interventions, toutes plus violentes que les autres, de tous les ténors de la droite.
 
 

Face à cette nouvelle entreprise de casse des services publics, les socialistes ont décidé de s’élever contre la seule logique du profit et de la rentabilité, que défend le gouvernement Sarkozy.

Ce que nous voulons, c’est une Poste démocratique au sein de laquelle les citoyens et les usagers ont leur mot à dire, une Poste forte qui s’engage au service du développement de notre pays et du progrès, dans le cadre notamment d’un pôle financier public, une Poste européenne qui se modernise et prend toute sa place dans l’ère du numérique.

 

Ce combat n’est pas un baroud d’honneur ; il doit être le point de départ de la reconquête de nos services publics. À travers, cette bataille, c’est toute la gauche qui est rassemblée, l’ensemble des syndicats qui sont unis, des territoires et des élus qui s’organisent parfois au-delà même des clivages gauche-droite, des milliers de citoyens qui ont décidé de prendre la parole et d’agir.

 

La droite, ne veut rien entendre. Continuons la mobilisation. Faisons reculer la droite.

Commenter cet article